Actualités 2
l'Autre SceneFORMATIONSACTUALITESRECHERCHEContacts

 

[Accueil][ACTUALITES][Actualités 2]

 

Le pack: un sujet à polémique ?

 

Les faits:

Dans une émission datée du 17 avril 2007 France 5 diffusait le film quelques séquences de séances de packing avec des enfants prises dans un hôpital de jour « La Pomme Bleue ».

Cette émission a entraîné -semble-t-il- des réactions extrêmement vives de la part d'internautes et d'associations (en Particulier France Autisme). Ces réactions sont toutes orientées dans le même sens: elles dénoncent unanimement cette pratique.



Pour ceux qui souhaitent se faire une idée personnelle, un extrait de l'émission est visible à l'adresse suivante:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/autisme/video/x1qp34_autisme-france-5_family

commentaires

Dans les commentaires les thèmes de « maltraitance », d'enfant « victime » car incapable de s'exprimer, de « barbarie » reviennent fréquemment.

Or, ce que montre l'extrait de film semble l'opposé de ce qui est dénoncé:

  • on voit en particulier un extrait de séance de pack avec un enfant « Omar » qui participe manifestement de bon gré même s'il est « saisi » pendant un instant en début de séance; on lit ensuite une paix et une sérénité manifestes sur le visage de l'enfant. On voit enfin et surtout l'extrême sollicitude et une réelle proximité humaine des soignants.

  • Le second extrait montre une fillette « Manon » qui refuse une séance. Les soignants prennent en compte, acceptent le refus de l'enfant. Ils soutiennent ensuite la fillette avec beaucoup d'humanité pendant la durée convenue de la séance qui se déroule (sans , bien sûr, enveloppement corporel de l'enfant).

On peut donc légitimement s'interroger sur ce qui amène les internautes et certaines associations à voir autre chose que ce qui est visible. Y aurait-il là une forme de malvoyance? Il y aurait lieu aussi de s'interroger sur la nature de cette malvoyance. Est-elle purement émotionnelle et liée à une méconnaissance ou bien s'agit-il d'une manifestation délibérée de mauvaise foi? Cette manifestation résulterait-elle d'une concertation voire d'une organisation? Et dans ce dernier cas quels sont les buts poursuivis?



Si les réactions de rejet du packing sont à comprendre comme des manifestations de méconnaissance ou de mauvaise foi, il en est au moins un argument qui, lui, est éminemment recevable puisqu'il s'agit du domaine du soin psychique et médical. Cet argument est celui de la non scientificité de la méthode.

C'est d'ailleurs sans doute en réponse à cette argument que le professeur Pierre Delion a engagé une étude multicentrique destinée à étudier scientifiquement une efficacité du pack en particulier dans la tendance aux auto-mutilations de certains autistes.

Cette initiative est actuellement nécessaire, appropriée et louable mais elle n'en pose pas moins des questions et elle soulève aussi des interrogations en particulier lorsqu'il s'agit des relations pas toujours simples entre l'humain et de la science. Dans le cas de l'étude sur le packing, la question suivante se trouve soulevée: le soin psychique est-il essentiellement destiné,

  • à accompagner tel enfant particulier dans une expérience humaine (qui peut comporter des aspects parfois pénibles mais qui, au final, est bénéfique et extrêmement sécurisante), dans le but de le rencontrer, de tenter d'établir avec lui une relation qui était justement impossible à établir autrement.
    (On notera que c'est « en connaissance de cause » que les soignants ont choisi le packing comme dispositif de soin puisqu'un grand nombre des soignants qui le pratiquent sont eux-mêmes passés par la place de celui qu'ils soignent. Autrement dit ces soignants ont fait l'expérience personnelle du pack).

  • ou bien est il orienté autrement et de manière à fournir des chiffres à un destinataire qui représente la science ?



C'est en réponse à cette question portant sur l'éthique du soin psychique que certaines équipes qui pratiquent le packing (et qui sont donc concernées car elles risquent de se trouver entravées par le climat général d'hostilité qui se développe actuellement à l'égard du packing), ont renoncé à participer à cette étude. (On notera que toute étude scientifique implique, pour des raisons d'homogénéité du groupe étudié, des contraintes qui s'appliquent uniformément à tous les enfants inclus dans le groupe étudié. Dans cette étude, par exemple, il doivent tous recevoir un même médicament psychotrope.)



 

[1][2][3]